Retour
Paris, le 8 novembre 2021
Neoen remporte 130,3 MWc de projets solaires en France

Neoen (ISIN Code : FR0011675362, code mnémonique : NEOEN), le leader indépendant français de la production d’énergies renouvelables et l’un des plus dynamiques au monde, annonce avoir remporté 130,3 MWc lors du dernier appel d’offres gouvernemental pour les centrales solaires au sol (« CRE 4.10 »). Ces 130,3 MWc se décomposent en 9 projets de puissances allant de 4,0 à 42,8 MWc. Les projets sont majoritairement détenus par Neoen, conformément à son modèle.

Les deux tiers des sites lauréats seront construits sur des sites dégradés tels que des anciennes carrières, décharges ou délaissés d’aérodrome. Cela démontre la volonté de Neoen de revaloriser d’anciens sites industriels pour le développement de ses projets.

Ces 9 projets se situent principalement dans le Grand Est (Aube et Moselle), en Nouvelle-Aquitaine (Charente et Landes) ainsi que dans l’Indre-et-Loire, le Nord et la Sarthe. Ils témoignent de la capacité de Neoen à développer des projets sur l’ensemble du territoire français, en étroite concertation avec les élus, les propriétaires fonciers, les parties prenantes locales et les services de l’État. La mise en service des centrales devrait s’échelonner sur l’année 2023.

Dans la région Grand Est, la centrale solaire de Romilly, dans l’Aube, d’une puissance de 42,8 MWc, sera l’une des plus grandes centrales de Neoen en France. Le projet, qui permet la revalorisation d’un ancien aérodrome militaire, a été développé en moins de deux ans par les équipes de Neoen. Toujours en région Grand Est, la centrale Lorraine Airport, d’une puissance de 6,7 MWc, permettra la production d’énergie solaire via l’installation d’ombrières de parking. Ces deux centrales produiront un volume d’électricité verte équivalent à la consommation annuelle en électricité, chauffage inclus, de plus de 20 000 habitants, contribuant ainsi à l’objectif de transition énergétique de la région.

En Nouvelle-Aquitaine, dans les Landes, le projet Labouheyre, d’une puissance de 13 MWc, situé sur un ancien site communal de stockage de bois, portera à 70 MWc la puissance totale installée de Neoen dans le département des Landes. En Charente, la centrale de Poullignac permettra de valoriser un ancien centre d’enfouissement de déchets, en co-actionnariat avec la SAS « Sol’R Parc Charente » rassemblant des acteurs publics locaux. Ces deux projets seront les 17ème et 18ème parcs solaires en opération ou en construction de Neoen en Nouvelle-Aquitaine.

Au cours des dix périodes d’appel d’offres CRE 4, Neoen a remporté 494,9 MWc de projets solaires. A cette capacité s‘ajoutent les 8 MWc remportés lors l’appel d’offres CRE Innovation de décembre 2020 ainsi que 66 MWc remportés lors de l’appel d’offres CRE Bi-technologique de 2018 pour lequel Neoen était le premier lauréat. En cinq ans, Neoen a donc remporté 568,9 MWc dans les appels d’offres solaires du gouvernement français.

Guillaume Decaen, Directeur du développement France déclare : « Les 9 projets présentés à l’appel d’offres de la CRE ont tous été désignés lauréats, ce qui illustre à nouveau le leadership de Neoen en France. Avec 130,3 MWc de projets remportés, Neoen enregistre son plus grand succès dans les appels d’offres gouvernementaux solaires français, remportant ainsi près de 500 MWc dans l’ensemble du cycle d’appels d’offres CRE 4. Je tiens à remercier les partenaires locaux qui nous ont fait confiance et les équipes de nos cinq directions régionales dont la proximité avec les territoires a permis ce succès. »

Xavier Barbaro, Président-directeur général de Neoen, ajoute : « Ce nouveau succès conforte notre position de premier acteur indépendant du solaire en France. Les pouvoirs publics l’ont récemment réaffirmé : le potentiel solaire de la France est immense, et sera le pivot de la transition énergétique de notre pays. Neoen est idéalement positionnée pour jouer un rôle de tout premier plan dans cette transition, grâce à son expertise et à la qualité de son portefeuille de projets, et va encore accélérer son développement en France. »