Retour
Paris, le 1 décembre 2021
Neoen va céder deux nouvelles centrales solaires en France
  • Neoen va céder 100% des centrales solaires de Lugos (Gironde) et Miremont (Haute-Garonne), représentant une capacité totale de 21,7 MWc en opération
  • La valeur d’entreprise s’élève à près de 29 millions d’euros
  • L’opération fera ressortir un produit net de cession d’environ 9 millions d’euros

Neoen (code ISIN : FR0011675362, mnémonique : NEOEN), un des principaux producteurs indépendants d’énergie exclusivement renouvelable et l’un des plus dynamiques au monde, a signé un accord en vue de céder 100% de ses parts dans les centrales solaires françaises de Lugos et Miremont qui représentent une capacité en opération totale de 21,7 MWc. Les deux centrales seront cédées pour une valeur d’entreprise de près de 29 millions d’euros, soit 1,3 millions d’euros par MWc. Le produit net de cession s’élèvera à un niveau d’environ 9 millions d’euros, qui contribueront à l’EBITDA 2021(1).

Situées dans les départements de la Gironde (33) et de la Haute-Garonne (31), les centrales de Lugos et Miremont sont respectivement entrées en opération en juin 2018 et juillet 2019. Elles bénéficient chacune de contrats d’achat d’électricité courant respectivement jusqu’en 2038 et 2039.

L’opération reste soumise aux conditions suspensives usuelles et devrait être finalisée d’ici la fin de l’année 2021.

Il s’agit de la deuxième opération de farm-down réalisée par Neoen après la cession de 100% de ses parts dans deux autres centrales solaires en France (Grabels dans l’Hérault et Lagarde dans le Vaucluse) finalisée début novembre 2021. Ces opérations s’inscrivent dans la stratégie de Neoen de procéder de manière régulière mais sélective, à la cession totale ou majoritaire (farm-down) de projets ou d’actifs de son portefeuille sécurisé. Renforçant la capacité financière du Groupe, ces opérations de farm-down contribueront au financement de la construction de nouveaux actifs. Neoen entend réaliser une autre opération de farm-down d’ici à la fin de l’année 2021, dans le cadre d’un processus compétitif actuellement en cours.

Comme précédemment annoncé, la contribution des produits nets associés à ces opérations de farm-down ne dépassera pas 20% de l’EBITDA 2021. Le Groupe rappelle qu’il prévoit d’atteindre un EBITDA 2021 compris entre 295 et 310 millions d’euros. Neoen rappelle également que, dans le cadre de son plan 2025, sa politique de farm-down sera mise en œuvre dans la limite d’un volume de projets cédés ne dépassant pas 20% de la croissance annuelle brute de son portefeuille sécurisé.

Xavier Barbaro, président-directeur général de Neoen, déclare : « Comme nous nous y étions engagés, nous procédons à quelques cessions sélectives d’actifs en France nous permettant de contribuer au financement de notre forte croissance en cristallisant la valeur créée dans le développement de certains de nos projets. Cette deuxième opération de farm-down confirme la forte attractivité des actifs renouvelables développés et construits par Neoen. Nous avons en effet à nouveau reçu de nombreuses marques d’intérêt de la part d’acteurs financiers comme industriels. Nous devrions par ailleurs être en mesure de signer une nouvelle opération d’ici la fin de l’année. »

(1) Comme annoncé lors du Capital Markets Day en mars 2021, la cession totale ou majoritaire par le Groupe de projets ou d’actifs de son portefeuille sécurisé s’effectuera dans les deux limites suivantes en 2021 :
– un volume de projets ne dépassant pas 20% de la croissance annuelle brute du portefeuille sécurisé ;
– une contribution à l’EBITDA annuel consolidé inférieure à 20%.