Retour
Paris, le 24 mai 2022
Neoen inaugure le parc du Pays entre Madon et Moselle, son plus grand parc éolien en France (39,6 MW)

  • Le parc éolien du Pays entre Madon et Moselle est situé dans le département des Vosges et est constitué de 18 éoliennes Vestas V110 d’une puissance unitaire de 2,2 MW. 
  • Il produira annuellement près de 95 GWh d’électricité verte, soit l’équivalent de la consommation électrique de 37 400 habitants. 
  • Le projet a été développé en étroite collaboration avec le territoire et la SEM Terr’EnR qui va devenir co-actionnaire du parc aux côtés de Neoen. 

Neoen (ISIN Code : FR0011675362, code mnémonique : NEOEN), premier producteur indépendant français d’énergies exclusivement renouvelables, annonce aujourd’hui l’inauguration du parc éolien du Pays entre Madon et Moselle. D’une puissance de 39,6 MW, il s’agit du plus grand parc éolien de Neoen en France. Situé sur les communes de Damas-et-Bettegney, Dompaire, Gelvécourt-et-Adompt, Harol, Les Ableuvenettes, Madonne-et-Lamerey et Ville-sur-Illon, dans le département des Vosges (région Grand Est), ce parc est équipé de 18 éoliennes Vestas V110 d’une puissance unitaire de 2,2 MW. La mise en service est prévue au début du mois de juin, après achèvement des derniers tests. La totalité de l’électricité produite par le parc éolien du Pays entre Madon et Moselle bénéficie d’un contrat conclu avec EDF Obligation d’Achat pour une durée de 20 ans. 

 La relation de confiance établie dès 2005 entre Neoen et l’ensemble des acteurs du territoire a été décisive pour la concrétisation de ce projet emblématique. Le parc éolien va en effet participer à l’atteinte des objectifs de la région Grand Est en matière de transition énergétique, à savoir une couverture de 41 % de sa consommation finale d’énergie par les énergies renouvelables et de récupération en 2030 et de 100 % à l’horizon 2050. Tout au long du projet, Neoen a régulièrement consulté les habitants des sept communes concernées, notamment par le biais de réunions publiques d’information. Une enquête publique a également été menée et a abouti à un avis favorable. Enfin, la SEM Terr’ENR, société d’économie mixte portée par les Communautés de Communes Mirecourt Dompaire et la Communauté d’Agglomération d’Epinal, va devenir co-actionnaire du parc éolien à hauteur de 9% aux côtés de Neoen, confirmant ainsi l’ancrage local du projet. 

 Le parc produira annuellement près de 95 GWh d’électricité verte, soit l’équivalent de la consommation électrique de 37 400 habitants, chauffage inclus. Cette production électrique permettra d’éviter l’émission de près de 28 500 tonnes de CO2 par an. Le parc éolien contribuera également à l’emploi et à l’insertion professionnelle au sein de la région. En effet, l’entretien des abords et aménagements du parc a été confié à l’association socio-économique et socio-éducative La Bouée, située à Mirecourt (Vosges) et spécialisée dans la réinsertion de personnes éloignées de l’emploi. 

Avec ce nouveau parc éolien, Neoen confirme sa place de leader indépendant de la production d’énergies renouvelables en France et renforce sa position dans la région Grand Est dans laquelle la société opère déjà 13 parcs éoliens et 2 centrales solaires. Elle y développe également de nombreux projets avec une équipe dédiée de 20 personnes depuis ses bureaux de Nancy et de Paris. 

Guillaume Decaen, directeur développement France de Neoen, déclare : « C’est avec une grande fierté que nous inaugurons aujourd’hui le plus grand de nos 32 parcs éoliens en France. Nous sommes très heureux de voir aboutir ce projet, fruit d’une collaboration étroite avec les élus locaux ainsi qu’avec les propriétaires et exploitants, que nous remercions pour leur confiance. La région Grand Est offre un immense potentiel. Nous souhaitons contribuer activement à son objectif de devenir un territoire à énergie positive et bas carbone, en y poursuivant notre croissance selon notre modèle de développeur et investisseur de long-terme.» 

Michel Heinrich, président de la SEM Terr’EnR, ajoute : « La prise de participation de Terr’EnR dans ce parc éolien est la première de l’opérateur énergétique territorial. Il s’agit là d’un véritable investissement pour l’avenir qui permettra à terme de financer le changement de modèle énergétique et les économies d’énergie si importantes à soutenir. Bras armé des collectivités locales, qui en détiennent 71% du capital, la société d’économie mixte Terr’EnR a été créée pour favoriser l’investissement participatif citoyen des projets d’énergies renouvelables dans les Vosges centrales. D’autres projets sont à l’étude pour viser 46% d’autonomie énergétique à l’horizon 2030 et un Territoire à énergie positive d’ici 2050. » 

Nathalie Babouhot, présidente de la Communauté de communes de Mirecourt-Dompaire souligne : « Le parc Madon & Moselle est le premier parc éolien initié par les communes d’implantation puis soutenu par la communauté de communes Mirecourt-Dompaire.Développer les énergies renouvelables est un axe majeur défini dans le cadre du plan climat air énergie territorial adopté par les élus communautaires, avec la ferme volonté de maîtriser les projets éoliens pour préserver la solidarité territoriale au sein de la communauté de communes. Nous saluons le travail de concertation mené avec les équipes de Neoen, tout au long du développement du projet. » 

Xavier Barbaro, président-directeur général de Neoen, conclut : «Les énergies renouvelables sont plus que jamais le meilleur raccourci vers un mix énergétique plus vert, plus compétitif et plus local, donc plus souverain. Avec ce nouveau parc, Neoen dispose désormais en France de plus de 450 MW éoliens en opération ou en construction, ce qui porte à plus de 1,2 GW notre capacité globale dans notre pays. Nous sommes ainsi le premier producteur indépendant d’énergie renouvelable en France et nous allons encore y accélérer notre développement. »